Le diabète gestationnel, c’est quoi?

 

Le diabète gestationnel est une glycémie élevée qui se développe pendant la grossesse et disparaît généralement après l’accouchement. Il peut se produire à n’importe quelle étape de la grossesse, mais est plus fréquent dans la seconde moitié et se produit si le corps ne peut pas produire suffisamment d’insuline – une hormone qui aide à contrôler le taux de sucre dans le sang – pour répondre aux besoins supplémentaires pendant la grossesse.

Le diabète gestationnel peut causer des problèmes à la femme enceinte et son bébé pendant et après la naissance mais le risque peut être réduit s’il est détecté et bien géré.

Toute femme peut développer le diabète gestationnel pendant la grossesse, mais vous êtes à un risque accru si:

  • Votre indice de masse corporelle (IMC) est supérieur à 30
  • Vous avez déjà eu un bébé qui pesait 4,5 kg ou plus à la naissance
  • Vous avez eu un diabète gestationnel au cours d’une grossesse antérieure
  • Un de vos parents ou frères et sœurs a le diabète
  • Vos origines familiales sont africaines, sud-asiatiques, chinoises, ou du Moyen-Orient

Mais comment la détection peut-elle se faire?diabetes-blood-sugar-diabetic-medicine-46173

Le test de glucose est un moyen. C’est un type de test sanguin utilisé pour déterminer la quantité de glucose en circulation dans le corps. Il est utilisé dans le dépistage du pré-diabète ou du diabète et est souvent précédé par une période de jeûne ; les patients sont invités à ne boire que de l’eau pendant cette période. Si la personne mange pendant la période de jeun, son taux de sucre peut entraîner le médecin à penser qu’il ou elle a ou est à risque d’avoir le diabète. Chez les personnes ayant déjà le diabète, la surveillance de la glycémie est employée à des intervalles fréquents pour contrôler la condition.

Quand le test est-il effectué?

Ce test vérifie le diabète gestationnel. La plupart des femmes enceintes ont un test de dépistage du glucose entre 24 et 28 semaines de grossesse. Le test peut être fait plus tôt si vous avez un taux élevé de glucose dans votre urine lors de vos visites prénatales de routine, ou si vous avez un risque élevé de diabète.

Les femmes qui ont un faible risque de diabète peuvent ne pas subir le test de dépistage. Ces déclarations doivent être vraies pour être considérée à faible risque :

  • Vous n’avez jamais eu un test montrant que votre glycémie était plus élevée que la normale.
  • Votre groupe ethnique a un faible risque de diabète.
  • Vous N’AVEZ PAS de parents au premier degré (parent, frère ou sœur ou enfant) atteints de diabète.
  • Vous avez moins de 25 ans et avez un poids normal.
  • Vous n’avez pas eu de mauvais résultats au cours d’une grossesse antérieure.

Dépistage du diabète gestationnel

Il existe plusieurs types de tests de glucose:

  • La glycémie à jeun: 8, 12 ou 14 heures après avoir mangé
  • Le test postprandial de glucose: 2 heures après avoir mangé
  • Le test de tolérance au glucose
  • Le test de glucose aléatoire

Au cours de la première consultation prénatale et aux
semaines 8 à 12 de la grossesse, la sage-femme ou le médecin posera quelques questions pour déterminer s’il y a un risque accru de diabète gestationnel.

Le test de dépistage utilisé est appelé test de tolérance au glucose oral et prend environ deux heures.

Il s’agit d’avoir une prise de sang le matin quand vous n’avez rien mangé ou bu pendant la nuit (vous pouvez généralement boire de l’eau, mais vérifiez auprès de l’hôpital si vous n’êtes pas sûr). On vous donne alors une boisson de glucose.

Après le repos pendant deux heures, un autre échantillon de sang est pris pour voir comment votre corps fait face au glucose.

Ce test se fait quand vous êtes entre 24 et 28 semaines de grossesse. Si vous avez eu un diabète gestationnel auparavant, on vous demandera ce test plus tôt dans la grossesse, et un autre test entre 24 à 28 semaines si le premier test est normal.diabetes-777001_640

Alternativement, si vous avez été affecté au cours d’une précédente grossesse, il peut être suggéré que vous commenciez à tester le taux de sucre dans votre sang vous-même en utilisant un dispositif de piquage des doigts de la même manière que vous avez fait lors de votre précédent épisode de diabète gestationnel.

 

En résumé, le test de tolérance au glucose de 2 heures se fera comme suit :

  • NE PAS manger ou boire (sauf des gorgées d’eau) pendant 8 à 14 heures avant votre test. (Vous ne pouvez pas non plus manger pendant le test.)
  • Votre sang sera prélevé et votre taux de glycémie sera vérifié.
  • On vous demandera de boire un liquide contenant du glucose (75 g).
  • Votre sang sera prélevé deux fois de plus (Chaque heure) et votre taux de glycémie sera vérifié.
  • Se préparer à passer au moins 2 heures pour ce test.

Comment le diabète gestationnel peut affecter la grossesse ?

La plupart des femmes atteintes de diabète gestationnel ont des grossesses normales avec des bébés en bonne santé. Cependant, le diabète gestationnel peut causer des problèmes :

  • Votre bébé grandit trop vite – Cela peut conduire à des difficultés pendant l’accouchement et augmente la probabilité d’avoir besoin d’une césarienne.
  • Polyhydramnios – trop de liquide amniotique (le liquide qui entoure le bébé) dans l’utérus. Ceci peut causer un travail prématuré ou des problèmes à l’accouchement.
  • Naissance prématurée – accouchement avant la 37e semaine de grossesse.
  • Pré-éclampsie – une condition qui provoque une pression artérielle élevée pendant la grossesse et peut entraîner des complications de grossesse si elle n’est pas traitée.
  • Votre bébé développe une faible glycémie ou un jaunissement de la peau et des yeux (jaunisse) après sa naissance, ce qui peut nécessiter un traitement à l’hôpital.
  • La perte de votre bébé – bien que ce soit rare.

Avoir le diabète gestationnel signifie également que vous êtes à un risque accru de développer le diabète de type 2 à l’avenir.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *